This site is intended for a Belgium French audience. To view your own countries website, if available. Please select your country from the list provided.
Fermer
Fermer

Comprendre les options contraceptives pour répondre à vos besoins

Fermer
Fermer
Fermer

Notre portefeuille diversifié nous aide à respecter notre engagement en faveur de la santé des femmes.

Fertilité : Dans quelle mesure l’infertilité est-elle fréquente et pourquoi se manifeste-t-elle ?

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) définit l’infertilité comme l’incapacité de concevoir après 12 mois ou plus de rapports sexuels réguliers non protégés.

L’infertilité peut être classée en deux catégories : l’infertilité primaire, dans laquelle les personnes sont incapables d’avoir un premier enfant, et l’infertilité secondaire, dans laquelle une personne a déjà eu un bébé mais est incapable de le concevoir à nouveau. L’infertilité, qu’elle soit primaire ou secondaire, peut être source de détresse.

Si vous n’avez pas conçu après un an de rapports sexuels non protégés, des examens complémentaires doivent vous être proposés. Il se peut que l’on vous oriente vers une clinique de fertilité et que l’on vous propose une aide psychologique pour vous aider à gérer et à traiter vos émotions.

Prévalence

  • Jusqu’à 95 % des adultes souhaitent avoir des enfants à un moment donné.
  • Environ 9 % des adultes sont confrontés à l’infertilité.

Impact sur la santé mentale et les relations

Se faire examiner et traiter pour des raisons de fertilité peut être très stressant. Les statistiques montrent que les couples qui ne peuvent pas avoir d’enfant ont jusqu’à trois fois plus de chances de se séparer ou de divorcer.

Si vous avez l’impression que votre parcours de fertilité a un impact sur votre santé mentale, vous pourriez avoir recours à une assistance psychologique pour vous aider à traiter vos pensées et vos sentiments.

Causes de l’infertilité

Femmes

Votre corps doit produire des hormones et des ovules normalement pour être fertile. Vos trompes de Fallope doivent être libres pour qu’un ovule puisse passer dans l’utérus, et votre utérus doit être capable de supporter une grossesse. Si l’un de ces processus ne fonctionne pas, vous aurez des difficultés à devenir enceinte.

Les problèmes de fertilité chez les femmes sont généralement dus à une absence d’ovulation. Cela peut être dû au vieillissement, au tabagisme, au syndrome des ovaires polykystiques, à une ménopause précoce ou à des problèmes hormonaux.

Parmi les autres causes de réduction de la fertilité chez les femmes figurent l’obstruction des trompes de Fallope, l’endométriose et les problèmes d’utérus, comme les fibromes ou les polypes.

Hommes

Pour qu’un homme soit fertile, il doit fabriquer et stocker une quantité suffisante de spermatozoïdes de bonne qualité dans les testicules et être capable d’éjaculer normalement. Si ces processus ne fonctionnent pas normalement, sa fertilité sera affectée.

La raison de l’infertilité d’un homme est souvent inconnue.  Lorsqu’un problème est identifié, la cause la plus fréquente est un problème de fonctionnement des testicules, qui se traduit par une absence de production de sperme, un faible taux de sperme ou un sperme de mauvaise qualité.

Parfois, tous les examens et tests sont clairs et la cause de la baisse de fertilité n’est pas identifiée. On parle alors d’infertilité inexpliquée.

Quoi d’autre peut affecter la fertilité ?

Facteurs liés au style de vie

  • Alcool – Une consommation excessive d’alcool peut réduire la qualité du sperme chez les hommes.
  • Consommation de médicaments – Certains médicaments en vente libre, prescrits et à usage récréatif peuvent perturber la fertilité chez les hommes et les femmes.
  • Tabagisme – Il a été démontré que le tabagisme (y compris le tabagisme passif) réduit la fertilité chez les femmes et la qualité du sperme chez les hommes.
  • Stress – Il a été démontré que des niveaux élevés de stress ont un impact sur la fertilité des hommes et des femmes.

Conditions médicales ou prédisposition

  • Obésité – Un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 30 peut réduire la fertilité, tant chez les hommes que chez les femmes.
  • Faible poids corporel – Un IMC inférieur à 19 peut affecter les menstruations, ce qui peut réduire les chances de concevoir un enfant.
  • Prise d’acide folique – Il est conseillé à toutes les femmes qui essaient de tomber enceintes de prendre des suppléments d’acide folique afin de réduire les risques d’avoir un bébé présentant des anomalies du tube neural. En fonction de vos antécédents médicaux, votre médecin peut vous conseiller de prendre une dose plus importante.

Votre médecin vous expliquera les examens de fertilité et les options de traitement possibles, y compris la fécondation in vitro, également appelée FIV.